Gestion des risques d'incendie

Menaces en cas d'incendie

La majorité des grandes entreprises considèrent le feu comme l'une des plus grandes menaces auxquelles elles doivent faire face.

Cette menace peut prendre différentes formes, par exemple:

  • L'interruption de la production en interne ou sous-traitée, à laquelle les plannings de production en flux tendu sont très sensibles.
  • Les interruptions informatiques, qui ne peuvent souvent pas être palliées par des opérations manuelles.
  • La perte des bâtiments, des machines et des matériaux.
  • La perte des équipements spécialisés, construits et améliorés pendant des décennies.
  • La perte des personnels et compétences clés. Le risque que les employés ne se sentent pas en sécurité en cas d'interruption prolongée du travail et quittent l'entreprise.
  • La perte de revenus.
  • La perte de clients, de réputation et de parts de marché.
  • Les coûts imprévus et secondaires.
  • Les coûts supérieurs en termes d'assurance incendie.

Les personnes responsables doivent donc s'assurer qu'un plan de contrôle du bâtiment est défini et observé. Il convient de s'assurer que les exigences de sécurité incendie des réglementations locales sont réunies, tout en assurant également les intérêts des propriétaires du bâtiment, tels qu'un coût d'achat réduit. Malheureusement, cette dualité incite dans certains cas à repousser les limites et à compromettre la sécurité incendie du bâtiment.

 

L'assurance incendie comme assurance de la valeur

Une assurance incendie peut être contractée pour les bâtiments, les machines et les matériaux, ainsi que pour protéger contre les pertes de revenus liées à l'interruption de l'activité. Il n'est cependant pas possible d'assurer beaucoup d'autres éléments.

L'assurance incendie peut jouer un rôle considérable dans les coûts de maintenance d'un bâtiment. Toutes les compagnies d'assurance s'accordent à dire que les matériaux non combustibles – par exemple dans les toitures à faible pente – présentent un risque plus faible, qui incite à réduire les coûts des assurances par rapport aux toitures utilisant des matériaux combustibles.

Toutes les compagnies d'assurance peuvent déterminer librement leurs primes en fonction de l'activité, du type et de l'emplacement des bâtiments, des facteurs de danger de la production, de la possibilité de transmission du feu par les bâtiments adjacents, de leurs propres statistiques relatives aux dégâts et d'un certain nombre de facteurs liés au marché. La réduction technique des primes est également possible si des alarmes incendie, des systèmes d'extinction et une équipe de sécurité incendie interne sont disponibles.