Classification incendie

Les codes de construction nationaux reposent généralement sur le développement d'un incendie (Courbe du feu standard). Des exigences sont définies pour les matériaux et les modes de construction utilisés, en fonction du type de bâtiment, de sa taille, de sa charge incendiaire et de son occupation.


 Classification incendie

a) Classification incendie des matériaux : Réaction au feu (croissance du feu)

En cas d'incendie, le point le plus important est de permettre l'évacuation du bâtiment aussi rapidement que possible afin de sauver des vies. Le temps disponible pour l'évacuation dépend des matériaux utilisés dans le bâtiment et de leurs propriétés en cas d'incendie.

La sécurité incendie des matériaux de construction dans l'UE est déterminée par les classifications Euroclass. Celles-ci ont été introduites par la Décision de la Commission (2000 / 147 / EC) du 8 février 2000 afin de mettre en place une plate-forme de comparaison commune en termes de réaction au feu de la quasi-totalité des matériaux de construction.

Des tests incendie pour les produits sont réalisés conformément à des méthodes de test harmonisées, qui ont été développées sur la base des méthodes de test nationales utilisées précédemment.

Méthodes de test incendie Euroclass:

  • Test de non-combustibilité EN ISO 1182
  • Test de potentiel calorifique brut EN ISO 1716
  • Test de combustion d'élément seul EN 13823
  • Test d'inflammabilité EN ISO 11925-2
  • Test de panneau radiant EN ISO 9239-1

Pour en savoir plus >>
VTT: EUROCLASS System

Remarque : L'idée de la méthode de test de combustion d'élément seul est d'utiliser un échantillon de test plus grand que les méthodes traditionnelles afin que les résultats du test soient plus conformes à l'échelle réelle d'un incendie. L'expérience a montré que ce test fonctionne bien, à l'exception des matériaux multi-couche, tels que les panneaux-sandwich légers à face métallique. Les résultats obtenus lors de ce test dépendent généralement de la façon dont l'élément est installé. Par conséquent, une norme de montage et de fixation des échantillons de test (EN 15715) a été développée afin d'apporter des instructions détaillées.

Les principales caractéristiques déterminant la classification Euroclass pour un produit donné sont la non-combustibilité, l'inflammabilité, la propagation des flammes et le potentiel calorifique, ainsi que le développement de fumées et de projections brûlantes. En fonction des résultats obtenus pour chaque critère, le produit obtient une classification incendie telle qu'illustrée ci-dessous. 

Classification incendie

Le tableau ci-dessous montre les classifications Euroclass, ainsi que des exemples de produits.

Euroclass Exemple 
A1, A2  Laine de roche, plaque de gypse
B Plaque de gypse peinte
C Plaque de gypse avec papier peint
D Bois
E PSE ignifugé
F Matériaux non testés, PSE


Indice de dégagement de fumées   Indice de projections brûlantes
s1 (dégagement de fumées le moins important)  d0 (aucune projection brûlante)
s2  d1
s3  d2
  • La classe A1 concerne les matériaux non combustibles. Les matériaux de la classe A2 sont également considérés comme non combustibles car aucun embrasement instantané n'a lieu lorsque les produits de cette classe sont utilisés.
  • Les classes A2 à D sont détaillées par l'ajout d'indicateurs relatifs au développement de fumées (s1, s2 ou s3) et de projections brûlantes (d0, d1 ou d3), par exemple A2 - s1, d0.
  • La classe E ne reçoit que l'indicateur d2.
  • La classe F indique que le produit ne répond pas aux critères définis dans les autres classes ou que ses performances de réaction au feu n'ont pas été déclarées par le fabricant.
  • Lors de la déclaration d'une classification Euroclass pour une isolation de tuyau, un sous-indicateur "L" est utilisé (par exemple A2L –s1, d0).

Les réglementations locales concernant la sécurité incendie indiquent clairement les exigences relatives aux matériaux en termes de réaction au feu. En fonction de ces réglementations locales, les matériaux utilisés dans les constructions:

  • Ne doivent pas contribuer à la propagation rapide du feu
  • Ne doivent pas dégager de grandes quantités de chaleur ou de gaz
  • Ne doivent pas fondre ou émettre de projections en dehors de la poche de feu

Combustion continue et feu couvant

La combustion continue et le feu couvant ne font pas encore partie du système de classification européen, bien que certains États Membres imposent déjà des exigences les concernant.

La combustion continue est une propriété qui permet à un produit de poursuivre sa combustion une fois l'exposition au feu supprimée. Une méthode de test de la combustion continue, harmonisée à l'échelle européenne, est en cours de développement. Cette propriété ne concerne pas uniquement l'isolation thermique, mais, en principe, tous les matériaux de construction.

Le feu couvant concerne le développement d'un feu dans un produit du fait d'une exposition de long terme à une chaleur de faible intensité. Par exemple, un feu couvant peut se développer dans l'isolation thermique située dans un plafond au-dessus d'un éclairage encastré. Aucune méthode de test pour le feu couvant harmonisée à l'échelle européenne n'est encore disponible.
 

Gaz toxiques

Comme souligné précédemment, les gaz toxiques dégagés lors d'un incendie sont mortels dès la première phase du feu et doivent par conséquent faire l'objet d'une attention spécifique. Il n'existe à ce jour aucune méthodologie européenne harmonisée permettant de tester et d'évaluer la toxicité des matériaux de construction en cas d'incendie. Des travaux sont cependant en cours dans ce sens.

  • La laine de roche PAROC est certifiée Euroclass A1 - la certification la plus élevée
  • Les produits en laine de roche PAROC sont élaborés à partir de roche naturelle et d'une quantité minime de liant organique, ajouté lors du processus de production. La laine de roche PAROC est un matériau non combustible.

 

b) Classification incendie des constructions : Résistance au feu (cloisonnement)

Alors que les produits sont classés en fonction de leur réaction au feu, les toitures, murs, planchers et plafonds, ainsi que les systèmes de construction (y compris les conduits de ventilation et les tuyauteries) sont classés en fonction de leur résistance au feu. Le système de classification par la résistance au feu est appelé "Classification REI". Les propriétés REI sont testées dans un four géant en utilisant les températures et durées de la courbe du feu standardisée.

  • I = isolation
    Il s'agit du temps nécessaire pour que le côté froid de la partie concernée du bâtiment atteigne une certaine température (normalement 140⁰C).
  • E = intégrité
    Il s'agit de la durée pendant laquelle la partie concernée du bâtiment conserve sa rigidité lors d'un incendie classique.
  • R = capacité porteuse
    Il s'agit de la durée pendant laquelle la partie concernée du bâtiment continue à porter la charge qui lui incombe lors d'un incendie classique.
  • M = action mécanique
    Résistance aux charges d'impact

Les résultats des tests sont exprimés sous la forme d'une durée indiquant combien de minutes la structure résiste au feu avant de dépasser la valeur limite de chaque critère. Si la classe REI 60 est obtenue, cela signifie que la structure peut résister au feu pendant une heure en termes de stabilité structurelle, d'intégrité et de capacité d'isolation. La capacité d'isolation est déterminée en empêchant la température du côté opposé à l'incendie d'augmenter de plus de 140 degrés Celsius. Dans certains cas, un critère supplémentaire peut être ajouté à la classification : l'indication M concerne la résistance aux charges d'impact. Elle est généralement requise pour les murs coupe-feu. Le critère C concerne les portes avec mécanisme de verrouillage.

Les réglementations nationales relatives à la construction donnent généralement des instructions relatives au cloisonnement. Cependant, les cloisonnements sont généralement formés par les différents étages, les différentes utilisations des espaces et les tailles de chaque espace.

  • La laine de roche PAROC est un excellent choix pour les constructions résistantes au feu du fait de son point de fusion élevé. La laine de roche PAROC conserve ses propriétés, même à 1000⁰C.
  • Les panneaux-sandwich PAROC sont un excellent choix pour les cloisons. En fonction du type et de l'épaisseur de panneau choisis, nos produits vont des classes EI 15 à EI 240. Des constructions murales doubles, pouvant être utilisées comme murs coupe-feu de classe EI-M 60, 90 et 120, sont également disponibles.

 

c) Classification incendie des systèmes de construction

Les systèmes de construction tels que les systèmes CC/AC jouent un rôle majeur dans la conception de la sécurité incendie d'un bâtiment. Afin de confiner le feu dans un compartiment, les conduits de ventilation et les tuyauteries doivent répondre à certaines exigences de résistance aux flammes. Les passages de tuyaux entre compartiments d'incendie doivent être spécifiquement conçus pour éviter la propagation du feu.

Les produits CC/AC disposent d'une norme harmonisée, EN 14303. À compter d'août 2012, toutes les isolations techniques doivent également porter le marquage CE.

Il existe également des normes de test harmonisées pour le test des installations telles que les conduits de ventilation, les tuyauteries et les passages de câbles. Plusieurs normes de test EN existent, mais aucune norme harmonisée n'est en place pour tous les systèmes. Veuillez vous reporter à nos pages spécifiques à votre pays pour connaître les réglementations et exigences locales.

  • L'isolation en laine de roche offre une excellente solution pour l'isolation contre les flammes des conduits, tuyauteries et autres installations.

 

d) Classification incendie des bâtiments

Au début d'un projet de construction, lors de la planification, le concepteur doit déterminer dans quelle classe incendie le bâtiment devra s'inscrire. Dans de nombreux cas, il n'existe aucun choix. Cependant, il se peut parfois qu'il faille trancher entre deux classes.

Les critères déterminant la classe incendie d'un bâtiment varient en fonction des marchés, mais incluent habituellement:

  • La mission du bâtiment
  • Le nombre d'occupants
  • Le type d'activité se déroulant dans le bâtiment
  • La taille du bâtiment
  • Le nombre d'étages

Plus la classe du bâtiment est élevée, plus sévères sont les exigences relatives aux matériaux de construction utilisés et au type de structures qui peuvent être construites.

Dans de nombreux pays, trois classes incendie sont définies par les codes de la construction. 

  • La troisième classe est la moins exigeante et s'applique aux bâtiments résidentiels à un ou deux étages - c'est-à-dire les habitations privées. Dans ce cas, seules quelques restrictions s'appliquent quant à l'utilisation des produits. Elles concernent principalement les revêtements intérieurs des garages et le passage de la cheminée à travers la structure du toit.
  • La deuxième classe s'applique aux bâtiments résidentiels comprenant de trois à huit étages. Les bâtiments commerciaux et publics, en fonction de leur taille, peuvent également faire partie de cette classe. Des restrictions s'appliquent à la sélection des produits et structures, ainsi qu'à la taille des compartiments d'incendie.
  • La première classe est la plus exigeante et doit être appliquée aux bâtiments de plus de huit étages. Les produits utilisés doivent être non combustibles et les structures doivent répondre aux exigences de résistance au feu des classes R et EI. Certaines exceptions existent en termes de non-combustibilité dans les réglementations actuelles. Cependant, si des produits combustibles sont utilisés, une protection active, telle qu'un système d'extinction, doit être inclus dans la conception du bâtiment. 

Exemple issu du code finlandais, dont les classes incendie dépendent de la mission du bâtiment, de sa taille et de sa hauteur:

Classe incendie du bâtiment
  P1 P2 P3
 Nombre d'étages libre 2 maxi max. 2

  résidentiel, 4 maxi  
 Superficie (m2) libre libre 2400 / 1 étage
      1600 / 2 étages
 Nombre d'occupants:    
    150 / 1 étage 50 / 1 étage
 Hôtel libre 50 / 2 étages 10 / 2 étages
    100 / 1 étage 10 / 1 étage
 Garderie   25 / 2 étages not allowed / 2 étages
 Bâtiment commercial libre libre / 1 étage 500 / 1 étage
    250 / 2 étages 50 / 2 étages

Exigences de classe de résistance au feu pour le soutien des structures porteuses:

   P1  P2  P3
Charge incendiaire MJ/m2 > 1200 600 - 1200 < 600    
2 étages* R120 R90 R60 R30  -
3 - 8 étages R180 R90 R60 R30  -
> 8 étages R240 R180 R120 non autorisé non autorisé

* Les structures doivent être réalisées à partir de produits répondant à la classification Euroclass A2-s1, d0. Si cette classification n'est pas utilisée, l'isolation thermique doit répondre aux exigences de la classification Euroclass A2-s1, d0.

Exigences de classe de résistance au feu pour le soutien des structures de cloisonnement:
   P1  P2 (floors)  P3
   > 1200  600 - 1200  < 600  3 - 4  1 - 2  
Cloisons  EI120  EI90  EI60  EI60  EI30  EI30
Cloisons des combles  EI30  EI30  EI30  EI30  EI30  EI30
Cloisons des celliers  EI120  EI90  EI60  EI120  EI60  EI30