Processus industriels énergétiquement efficaces

De nombreux processus industriels nécessitent de grandes quantités de chaleur et de puissance mécanique. Dans l'Union Européenne, le secteur industriel représente 27 % de l'utilisation totale de l'énergie.

L'optimisation de l'utilisation de l'énergie dans les systèmes industriels tend vers un impact environnemental favorable et des économies. Dans tout processus industriel ou usine, les propriétaires et les opérateurs cherchent à s'assurer que leurs investissements offrent une fonctionnalité, une efficacité et une rentabilité optimales. Les domaines permettant une amélioration de l'efficacité énergétique et des économies réalisées sont:

  • Les tuyauteries de traitement, en particulier ceux à haute température
  • Les boîtiers de vannes et les flasques
  • Les parois et toitures de réservoirs
  • Les échangeurs caloriques et vases d'expansion
  • Les chaudières
  • Les conduits de circulation
  • Les équipements et filtres
  • Les cheminées industrielles
  • Les constructions spécialisées

Un moyen simple d'améliorer l'efficacité et les performances d'un processus est de s'assurer qu'il est correctement isolé. Minimiser la consommation énergétique et maximiser la durée de vie effective d'une usine font partie des avantages hautement rentables d'une bonne isolation. La consommation énergétique peut être réduite simplement en limitant au maximum les déperditions de chaleur lors des transferts.

Dans le secteur industriel, il existe un important potentiel de réduction des déperditions de chaleur. Trop souvent, les spécifications sont copiées d'un projet sur l'autre, parfois pendant des décennies. En isolant mieux les processus, de nombreux avantages sont possibles: économiser de l'énergie et de l'argent, réduire les émissions de CO2 et créer des processus plus efficaces.

l'efficacité énergétique d'un processus industriel

Image : Un investissement unique dans l'efficacité énergétique d'un processus industriel permet de réaliser des économies chaque année.

Les tuyauteries et installations des usines industrielles acheminent souvent des éléments chauds, tels que de l'eau. Un processus de production optimal nécessite que le niveau de chaleur produit soit maintenu tout au long du processus. Lorsque les tuyauteries et installations ne sont pas correctement isolés, des déperditions de chaleur se produisent et une plus grande quantité d'énergie est nécessaire pour maintenir le niveau. Cependant, dans de nombreux processus, certaines parties telles que les vannes et les flasques ne sont pas isolées. En outre, un mauvais entretien de l'isolation du processus entraîne de lourdes déperditions de chaleur annuelles.

Le secteur du bâtiment est largement en avance sur l'industrie de traitement en matière de réglementation relative à l'efficacité énergétique. Si l'on compare les niveaux d'isolation des habitations passives et des centrales électriques, on s'aperçoit que les référentiels de température utilisés dans ces systèmes diffèrent largement. Du fait des températures élevées qui règnent dans les centrales, les déperditions de chaleur y sont bien plus importantes que dans les maisons passives. Et lorsque l'on compare les niveaux d'isolation utilisés pour réduire ces déperditions, la différence est à nouveau frappante.

Niveaux de déperdition de chaleur : Comparaison entre l'industrie et le bâtiment

  Centrale électrique Code de la construction actuel Maison passif
Température  250°C - 640°C   18°C - 22°C 18°C - 22°C 
Déperdition de chaleur
(AGI Q101)
 150 W/m2  < 10 W/m2  < 3 W/m2
Épaisseur d'isolation  100 mm 100 mm  350 mm - 500 mm 

Source: eiif.org

Très souvent, l'isolation industrielle impose des exigences élevées. Les plages de températures des équipements peuvent atteindre 600 à 800 degrés Celsius, pour des processus situés la plupart du temps en extérieur. Afin d'assurer de bonnes propriétés thermiques et mécaniques, l'isolation doit également offrir une bonne résistance à l'eau et une bonne protection contre la corrosion. Souvent, les processus se situent sur les côtes maritimes, où le risque de corrosion est le plus élevé.

Paroc est membre de la Fondation européenne pour l'isolation industrielle.
La Fondation européenne pour l'isolation industrielle (EiiF) a été établie en 2009 et regroupe les leaders européens de la fabrication et de l'installation de matériaux d'isolation. Il s'agit d'une institution neutre à but non lucratif qui promeut l'isolation industrielle comme première méthode d'amélioration de la durabilité et de la rentabilité. Le programme de l'EiiF vise à attirer l'attention sur les avantages de plus en plus nécessaires de l'isolation. La fondation souhaite ainsi démontrer un potentiel caché et promouvoir des actions autour de solutions durables faisant appel à une meilleure isolation.

Pour en savoir plus >>
http://www.eiif.org/default.asp