Effet des occupants sur l'efficacité énergétique totale

Effet des occupants sur l'efficacité énergétique totale

L'efficacité énergétique d'un bâtiment est différente d'une consommation énergétique faible. Même dans une maison passive, un occupant peut consommer une quantité excessive d'énergie, consciemment ou, dans la plupart des cas, sans s'en rendre compte. Pour cette raison, les systèmes de commande d'un bâtiment énergétiquement efficace et leur interface d'utilisation jouent un rôle de premier plan. Si une lumière rouge illumine le plan de travail d'une cuisine dès que la température est supérieure au niveau défini ou lorsque la consommation énergétique dépasse la valeur limite, il devient plus facile pour les occupants de réaliser les ajustements nécessaires.
La suffisance énergétique représente l'autre facette du problème. Peu importe l'efficacité énergétique d'un bâtiment : si sa taille dépasse les besoins des utilisateurs, l'énergie sera gaspillée.

Il existe de nombreux moyens simples d'économiser l'énergie lors de la construction d'une habitation privée. En suivant ces instructions, il est possible de réduire de manière substantielle la consommation énergétique.

  • Choisir des éléments de salle de bain économes en eau.
  • Installer une douche au lieu d'une baignoire.
  • Utiliser des embouts mousseurs pour robinets et des pommes de douches économiseurs afin d'économiser l'eau.
  • Utiliser un chauffe-eau électrique.
  • Dans le cas d'une installation de cheminée, concevoir celle-ci pour permettre d'y cuisiner. La même énergie est alors utilisée pour se chauffer et cuisiner.
  • Construire un sauna et une salle de bain en brique. La chaleur du sauna sera stockée dans les briques et contribuera au chauffage central. Les briques sont également plus résistantes à l'humidité.
  • S'assurer que les tuyauteries et conduits d'aération sont correctement isolés.
  • Maintenir la température intérieure entre 20 et 21 degrés Celsius, et la température des chambres entre 18 et 20 degrés Celsius. Un changement de température d'un degré correspond à un changement de près de 5 % dans la consommation énergétique.
  • Remplacer les ampoules standard par des ampoules basse consommation.
  • Préférer des modèles d'appareils électroménagers énergétiquement efficaces.
  • S'assurer que tous les robinets sont correctement fermés et ne perdent pas.
  • L'ajout d'isolation dans les combles est généralement une manière rentable d'économiser l'énergie.
  • Ajouter une isolation autour des menuiseries.
  • Nettoyer régulièrement le chauffe-eau afin d'éviter la formation d'une couche isolante. Le chauffe-eau doit toujours être doté d'une isolation supplémentaire.
  • Nettoyer régulièrement l'échangeur calorique afin d'assurer des performances optimales.

Les courants d'air peuvent être évités en s'assurant que la maison est bien isolée et que les éléments de construction sont assemblés par des joints étanches.

Un niveau de ventilation adapté peut être atteint en utilisant un système continu doté d'une fonction de récupération de la chaleur. Une admission d'air doit être placée dans chaque pièce et l'air prélevé à l'extérieur loin de toute source d'odeur. Une ventilation dotée d'une fonction de récupération de la chaleur utilise l'air frais extérieur qu'elle préchauffe, afin de garantir un air agréablement tiède même en hiver.

Idéalement, l'humidité intérieure doit être de 40 % environ. La ventilation permet également d'éliminer l'excédent d'humidité à l'intérieur. Cependant, rendre les surfaces intérieures du bâtiment aussi étanches que possible permet d'empêcher l'humidité de s'accumuler dans les structures et réduit le besoin de ventilation. En hiver, lorsque l'air extérieur est extrêmement sec, l'humidité intérieure peut facilement tomber en dessous de 40 %.