Changement climatique

Le changement climatique est l'un des plus importants problèmes auquel le monde se trouve confronté en ce 21e siècle. L'accroissement, dans le monde entier, des émissions de gaz à effet de serre tels que le CO2, entraîne l'augmentation des températures, qui risquent de modifier l'environnement tel que nous le connaissons.

Changement climatique

Millions at risk: defining critical climate change threats and targets [Parry, M., Arnell, N., Mcmichael, T., Nichills, R., Martens, P., Kovats, S., Livermore, M., Rosenzweig, C., Iglesias, A And Fischer, G., 2001]


Pour rester en dessous d'une augmentation de 2 degrés Celsius:
  • Les émissions mondiales de gaz à effet de serre doivent atteindre leur pic et diminuer dans les 10 à 15 prochaines années.
  • Les émissions mondiales de gaz à effet de serre devront descendre en dessous de ~50–55 % des niveaux de 1990 d'ici 2050.

Cinq années de retard auront des conséquences. Dix années de retard au niveau mondial doubleront les niveaux de réduction nécessaires d'ici 2025.

Les membres de l'UE se sont accordés sur un objectif "20/20/20" : 20 % de réduction des émissions, 20 % d'amélioration de l'efficacité énergétique et 20 % d'augmentation des énergies renouvelables d'ici 2020.

Il existe actuellement différentes initiatives à l'échelle européenne et nationale qui visent à s'attaquer à ce problème. Celles-ci vont du remplacement des énergies fossiles par des énergies renouvelables, telles que l'énergie solaire, aux politiques destinées à réduire la consommation d'énergie actuelle.

Les bâtiments possèdent un remarquable potentiel de réduction des émissions de CO2.

  • Les bâtiments utilisent 40 % de l'énergie totale consommée.
  • Le chauffage utilise 75 % de l'énergie consommée par les bâtiments.

Améliorer l'efficacité énergétique des bâtiments pourrait permettre de réduire les émissions de dioxyde de carbone de 460 millions de tonnes par an, ce qui équivaudrait à:

  • Retirer six millions de voitures de la circulation pendant 14 ans ou
  • Planter une forêt d'une superficie égale à trois fois celle de la France.

En comparant les alternatives technologiques permettant de s'attaquer au problème du changement climatique, le Centre d'étude des politiques européennes (CEPS) a conclu que l'isolation énergétiquement efficace des nouveaux bâtiments représentait la meilleure solution pour lutter contre le changement climatique, tout en améliorant la compétitivité sur le marché européen et en créant de nouveaux emplois. En outre, ces résultats peuvent être obtenus en appliquant les pratiques de construction existantes.

Le rapport du CEPS souligne également que l'amélioration de l'efficacité énergétique des bâtiments peut déjà être mise en œuvre en utilisant les savoir-faire actuels et sans nécessiter d'utiliser de nouvelles ressources. Cette amélioration peut en outre être réalisée de manière rentable et sans risque inconnu significatif.

La Directive concernant les performances énergétiques des bâtiments demande à tous les États Membres de l'UE d'adopter de nouvelles pratiques de certification de l'efficacité énergétique des bâtiments.

Principes de la pyramide de Kyoto:

Principes de la pyramide de Kyoto


La conception énergétique passive des bâtiments
réduit les besoins en énergie au minimum, en suivant la hiérarchie des priorités.

1. Réduction des pertes de chaleur

  • Isolation supplémentaire
  • Meilleure étanchéité
  • Ventilation efficace dans la récupération de chaleur

2. Utilisation rentable de l'électricité

  • Équipements et éclairages électriques énergétiquement efficaces
  • Élimination des utilisations inutiles

3. Utilisation de l'énergie solaire

  • Positionnement des bâtiments
  • Utilisation de collecteurs

4. Gestion de la consommation

  • Utilisation et contrôle adéquats

5. Choix de la source d'énergie

  • Pompe à chaleur
  • Biocarburant
  • Chauffage collectif
  • Électricité ou gaz

Le Protocole de Kyoto peut être consulté à l'adresse >>

http://europa.eu/legislation_summaries/environment/tackling_climate_change/l28060_en.htm